Sur les traces de la lapone


La Chouette lapone est sans aucun doute l’oiseau le plus prisé des photographes. En effet, son envergure impressionnante et son regard perçant nous conquièrent tous dès le premier regard. Une simple rumeur sur la présence de cette chouette et les ornithologues et photographes accourent par dizaines d’un peu partout en province, dans le seul espoir de pouvoir l’observer.

Il faut d’abord savoir que cette chouette nous vient directement de la forêt boréale et que ses visites dans la région sont cycliques. Elle se nourrit principalement de petits rongeurs qu’elle arrive à repérer grâce à son ouïe hors du commun. Lorsque la nourriture commence à manquer dans le nord, elle n’a d’autres choix que d’entreprendre une migration vers le sud afin de subvenir à ses besoins. Ces migrations majeures auraient lieu en général tous les cinq ans.

À ma grande déception, aucune chouette lapone n’a été observée à Québec l’hiver dernier. Lundi le 9 janvier dernier, ma chance a toutefois tourné ! Alors que je faisais une petite promenade au Marais du Nord, j’ai eu la chance de tomber pour la première fois sur un spécimen de cette magnifique espèce. Ce fût immédiatement le coup de foudre ! J’y suis retourné à plusieurs reprises depuis, mais sans grand succès… J’ai cependant eu la chance d’observer des traces laissées par les ailes de ce grand prédateur. Sur la photo qui suit, les traces de sang indiquent qu’elle a réussi à capturer un rat musqué qui était remonté à la surface. Une découverte très impressionnante qui démontre bien son aptitude à la chasse.

L’une d’entre elles a même été observée au Domaine Maizerets le 17 et 18 janvier. Les rongeurs abondants à cet endroit attirent leur lot de rapaces. Cette chouette est d’ailleurs la quatrième espèce de strigidé observée là-bas depuis le mois de novembre. Sa présence crée évidemment tout un émoi.

Qu’est-ce qui crée cet engouement pour la lapone ? Je crois que la rareté de l’espèce, ainsi que son côté photogénique, contribuent grandement à sa popularité et lui assure son lot d’admirateurs. J’espère bien que nous aurons la chance de l’observer à nouveau cet hiver !

#Hiver #Hiboux #Oiseaux

143 vues