Roatán, l’île paradisiaque!


Nous connaissons cette année un hiver particulièrement robuste au Québec. Les précipitations record, les basses températures et les tempêtes qui se succèdent m’ont convaincu de faire comme beaucoup de Québécois et d’aller m’évader dans le Sud le temps d’une semaine. Choisir une destination n’est jamais facile avec tous les choix qui s’offrent à nous! Mes amis et moi tenions à visiter un endroit différent, et après beaucoup de recherches, nous avons fini par opter pour le Roatan.

Le Roatan est une île du Honduras située dans la mer des Caraïbes. Bordée par la deuxième plus grande barrière de corail au monde, cette île attire bon nombre de plongeurs. Le récif corallien n’est toutefois pas le seul attrait de l’île, son côté pittoresque étant fort différent des gros complexes hôteliers que l’on retrouve à plusieurs autres endroits dans les Antilles. Depuis cet hiver, le Roatan est même desservi par un vol direct à partir de Québec!

Dès mon arrivée sur place, je ne perds pas de temps et je pars à l’exploration. Tôt le matin, alors que l’homme est encore endormi, les animaux en profitent pour sortir. J’ai alors eu la chance de tomber sur un couple de Ara, une colonie de bihoreaux et sur plusieurs espèces d’oiseaux marins.

Un peu partout sur l’ile, nous avons la chance de pouvoir observer des agoutis. Cet animal, qui est dans la famille des rongeurs, avait été pris à l’époque par les Espagnols pour des rats géants, et c’est ainsi qu’ils ont nommé l’ile « Roatan » (Rat Island). Il faut cependant savoir qu’ils ne sont pas très faciles à photographier. En effet, comme ils sont plutôt nocturnes, la lumière est souvent insuffisante. Ils sont de plus très nerveux, et ne se laissent donc pas approcher facilement. J’ai tout de même réussi à tirer le portrait de celui-ci la veille de mon départ. :)

Impossible de décrire le Roatan sans parler davantage de plongée… Que ce soit avec bonbonne ou en apnée, tous s’entendent pour dire que les sites sont extraordinaires. Les murs de coraux et les poissons de toutes les couleurs sont partout au rendez-vous. Ayant ma certification de plongée, j’ai ai profité pour aller visiter l’épave du « El Aguila ». Durant mes plongées, j’ai pu faire plusieurs autres belles observations, notamment une murène tachetée, une tortue verte et des barracudas.

Mon hôtel étant situé sur la côte Ouest de l’île, nous avions droit chaque soir à un magnifique coucher de soleil dont j’ai profité aussi souvent que possible! Le seul point négatif de mon périple au Roatan : une semaine, c’est trop court! Je suis maintenant de retour, et j’ai dû échanger mon costume de bain contre des pantalons de neige, et mon tuba contre une pelle !!!

#Voyage

394 vues